L’évolution du secteur de la distribution de prêt-à-porter en France

En France le commerce, de l’habillement  représentait près de 28,5 milliards d’euros  pour 2014. Depuis, la crise économique de 2007, le marché est constance recule. Le marché est plombé par la chute de la consommation des ménages. Le marché du textile a perdu depuis 2007, 13 % de sa valeur. En 2015, le secteur a renoué avec la croissance, elle avait une croissance de 0,7 %.

Durant ces années après la crise de 2007, seule la partie de vente à distance était en croissance, car elle a réalisé une 1,6 % durant cette période.

En France, le secteur du commerce de détail du textile est  partagé en 7 circuits de distribution.

  • Les chaînes spécialisées qui représentent 29,7 % du  marché. Les grandes chaînes  ont  des  grands groupes  qui dominent et le marché et  qui sont présents sur le marché international. Voici quelques exemples. Telle que « H&M, ZARA, Jules ».
  • Les indépendantes multimarques qui ont 19 % du marché. Elles sont très développées sur l’ensemble du territoire. Ce  sont souvent des Pme  de moins de  10 personnes.
  • Les hypermarchés et les supermarchés ont 17, 1 % de part de marché. Elles ont une offre  plus généraliste, elles sont situées  dans la  gamme  low-cost.  Dans cette partie du marché, on retrouve des entreprises comme Carrefour, Leclerc, Auchan.
  • Les  chaînes de grande  diffusion  réalisent  14,9 %  de part de marché,  dans ce segment, on retrouve des sociétés comme la Halle aux Vêtements, STYLECO.
  • La vente à distance (VAD) représente 10,3  du marché, dans ce segment du marché, on va retrouver des entreprises comme la redoute, Venteprivé.com.
  • les Grands Magasins, avec 6,1%, et pour les Magasins populaires (essentiellement Monoprix) avec 3 %. Ces deux formules de distribution obtiennent dans le textile et l’habillement des PDM plus élevées que dans leurs autres activités

L’évolution  du commerce de prêt-à-porter

Depuis des années, on assiste au changement de la structure  du secteur du prêt-à-porter.  Face au grande chaîne   de distribution spécialisée, les acteurs  sont  tendus de plus en plus vers la diversification leurs offres.

Le secteur du commerce de détail souffre  de l’effet de la dernière crise économie. Les ménages ont fait des économies  surtout sur le poste de l’habilement pour faire à la crise. Les professionnels  du secteur se trouvent mis à mal par une évolution profonde de la société.

Les clients  portent désormais une attention très forte aux prix. Ainsi, ces derniers  tendent à réaliser la majorité  de leurs achats de prêt-à-porter aux périodes de soldes ou de promotion, (durant lesquelles la marge est le plus faible).

La digitalisation du  secteur de  prêt-à-porter traditionnel

L’Internet  a permis au secteur de retrouver un second souffle durant la dernière crise. Le commerce  de l’habillement en ligne a  bénéficié d’une croissance de 13 %  alors que l’ensemble du secteur est repli. Le  web a permis le développement de nouveaux acteurs sur le  marché comme  Showroom-privée.com ou  vente-privée.com.

Source http://www.lsa-conso.fr

http://www.passcreamode.com

Auteur  Guillaume Louchard

Passionné de la mode et les  nouveaux usages de la  nouvelle économie