Les usages de la nouvelle économie et le secteur de la mode

La nouvelle économie réinente l'usage du vêtement.

Le secteur de la mode est  l’un des plus polluants au monde. Elle utilise beaucoup de ressources  tout au long de la chaîne de production et de commercialisation. Le secteur de l’économie collaborative  commence à faire l’émerger une autre vision de la  société du futur. Jusqu’à présent le secteur de la mode est très peu touché  par les usages de la nouvelle économie. Aujourd’hui, le secteur de la mode ressemble de plus en plus au secteur de l’hôtellerie avant l’arrivée d’Airbnb dans le secteur. Le secteur de la mode attend que le consommateur  fasse le premier part.

La philosophie de l’économie collaborative et le secteur de la mode

Les pilliers de l'économie circulaire
l’économie circulaire et la mode

L’économie collaborative ou l’économie de partage  veut redéfinir la notion de partage économique. Elle veut éliminer un maximum d’intermédiaire entre les  consommateurs et  le producteur. Depuis quelques années les usages de l’économie collaborative ne cessent de gagner du terrain économiquement. Les exemples comme Uber  Bla Bla Car  montent que  les consommateurs sont prêts à changer à leur mode de consommation.

Pourquoi le secteur de la mode n’est pas adapté aux nouveaux usages de la nouvelle économie

Les marques n’arrivent plus à créer de la valeur pour leur client. Les clients organisent déjà  de nouvelles  d’échange. Il est très  courant dans les résidences universitaires de voir  des soirées d’échanges de vêtements entre étudiants. Il  a même des sites web spécialisés  dans le troc de vêtement.  Aujourd’hui, les vêtements n’apportent d’autres que celle d’hier. Comme pour la voiture, le vêtement n’est plus  relié à cette intimité, il est impensable de porter les vêtements des autres.

La transformation  écologique et le secteur  du textile

Les consommateurs pardonnent les industriels du textile leur comportement. Á chaque drame, le secteur ne changent pas et continu sur la même ligne. L’évolution  des usages de la jeune génération  n’est pas prise en compte par les grandes marques de vêtements. Depuis quelques années de nouveaux matériaux sont apparu dans le secteur. L’émergence de la prise de conscience écologie chez une partie de plus en plus importante de consommateurs a développé de nouveaux positionnements.

La transparence dans le milieu du textile

Le milieu du textile est parfois plus secret que celui du nucléaire. Aujourd’hui, l’ensemble de la chaîne de production  du textile est toujours aussi secret et complexe à comprendre. Les producteurs européens et américains ferment les yeux sur  les conditions de travail dans l’industrie. Dès que les distributeurs européens et américains décideront d’imposer les standards élevés sur toute la chaîne de production. Les producteurs n’auront pas le choix de suivre. Aujourd’hui, il y a une volonté de façade, mais les conditions de travails des  ouvriers dans l’industrie arrangent tout le monde sauf les ouvriers…

  • Les entreprises locales,
  • L’état producteur,
  • Les multinationales européennes et américaines.
  • Les consommateurs européens et américains, mais jusqu’à quand.

Source d’inspiration https://www.ethique-sur-etiquette.org

Le désir des consommateurs évolue !

Les  marques dans le secteur du textile sont en retards par rapport au consommateur et le changement  des consommateurs. L’économie collaborative visant à placer  les valeurs de l’homme  dans les échanges économique. L’approche de l’économie collaborative  se veut plus  sociale et solidaire  de l’ensemble de la chaîne de production. Les consommateurs veulent donner un sens à leurs consommations. Il ne veut pas forcer dépenser plus d’argent.

Dans la nouvelle économie, le secteur de la mode

La mode aura beaucoup plus d’usage. Aujourd’hui, la mode a un usage social, mais demain d’autres usages vont pénétrer l’univers de la mode. Il y aura une grande question que les consommateurs vont se poser pendant leur achat. «Quel est le sens donner à cet achat ? ».

AUTEUR signatur du rédcteur chef du blog e-sgc.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *